Assurer la sécurité obligatoire du site

Assurer la sécurité obligatoire du site

This post is also available in: enEnglishfiSuomidaDanskitItalianonoNorsk bokmål

Est il obligatoire de porter un casque rigide et de fournir au travailleur sur site une protection oculaire adéquate ? Dans la plupart des cas, oui. Comment réglez-vous alors les problèmes de sécurité lorsque vous n’effectuez des travaux de soudure que pour de courtes périodes au milieu des autres tâches de travail ? Lisez ce qui suit, nous avons la solution qu’il vous faut !  

Généralement, lorsqu’on pense sécurité professionnelle, on suppose qu’il s’agit de pouvoir effectuer une tâche de la manière appropriée avec l’équipement qui convient. Et surtout, chacun doit pouvoir rentrer sain et sauf à bon port en fin de journée.  

Le port du casque rigide est obligatoire

La bonne nouvelle, c’est que la loi oblige les entreprises à veiller à la sécurité professionnelle sur de nombreux points. Conformément à la loi sur la sécurité et la santé au travail, il est systématiquement obligatoire de porter un casque rigide sur un chantier de construction et de fournir aux travailleurs tout le matériel de protection oculaire et auditif nécessaire.  

Il est également bien établi que l’équipement de protection individuelle (EPI) doit être adapté à la tâche exécutée, par exemple, dans les environnements de travail potentiellement froids, chauds et explosifs. Tenir compte de l’ergonomie signifie que l’équipement de protection ne doit pas inutilement entraver les mouvements ou les positions de travail des employés. 

Il s’agit donc là d’une équation difficile à résoudre sur le lieu de travail quotidien ! 

Trop de traumatismes crâniens

La bonne nouvelle, c’est que la plupart des lieux de travail sont particulièrement étudiées pour garantir la sécurité sur le chantier, la fréquence des accidents est activement surveillée et le niveau de « zéro accident » est un objectif largement partagé. Il est cependant évident qu’il reste encore beaucoup à faire. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. D’après le centre d’indemnisation des travailleurs finlandais, les organismes d’assurance ont versé des indemnités pour 103 700 accidents professionnels en 2020. 87 500 de ces accidents s’étaient produits lors de la réalisation d’une tâche sur le lieu de travail et 13 409 concernaient des traumatismes crâniens sur des sites industriels. Ces chiffres ne concernent qu’un seul pays, mais on peut aisément imaginer qu’ils pourraient s’appliquer à un niveau international. 

Soudure et port du casque rigide

Si les problèmes de sécurité concernent généralement les travaux de soudeur, nous savons également que ces travaux ont souvent lieu sur des sites construction, des chantiers navals et dans d’autres environnements de travail difficiles. Très souvent, les travaux de soudure ne représentent qu’une part infime du travail quotidien, ce qui signifie que la transition entre les tâches doit s’effectuer en douceur. La question qui se pose est la suivante : comment garantir que l’obligation du port du casque rigide soit bien respectée pendant les travaux de soudure ?  

Nous avons résolu le problème grâce à une solution moderne appelée Kemppi Beta e for SH. Cette gamme de produits propose une solution simple pour transformer un casque rigide (casque de sécurité) en masque de soudage prêt à porter. L’installation rapide sur le support de protège-oreilles du casque rigide facilite la commutation entre les modes de travail. Par conséquent, cette solution économique est destinée à la sécurité au travail, avec une protection complète de la tête et du visage ainsi que la possibilité de porter le casque rigide (casque de sécurité) pendant le soudage.  

Pratique, n’est-ce pas ? Faites-nous part à tout moment de vos commentaires et remarques concernant la sécurité des travaux de soudure!  

Soudeur utilisant un casque rigide transformé en masque de protection

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *